Aspects techniques du réseau

 

 

Aspects techniques du réseauhttps://author.ilr.lu/FR/Professionnels/Electricite/Acteurs/Le-marche-et-les-acteurs/Aspects-techniques-du-reseau/Pages/Aspects-techniques-du-réseau.aspxAspects techniques du réseau<p style="text-align:justify;">​Le système électrique luxembourgeois est constitué du réseau de transport de Creos interconnecté moyennant 2 lignes transfrontalières, chacune à deux circuits, au réseau de transport allemand d’Amprion. Les cinq réseaux de distribution sont alimentés depuis le réseau de transport. Ils peuvent cependant bénéficier d’injections complémentaires en provenance d’installations de production décentralisée. De plus, le réseau industriel est connecté au réseau de transport belge opéré par Elia, ainsi que, depuis la mise en service de la ligne Moulaine (F) – Belval (L) en automne 2013, au réseau de transport français opéré par RTE. La connexion entre le réseau de transport et le réseau industriel ne sert actuellement qu’à des fins de secours mutuel, le disjoncteur étant ouvert en temps de fonctionnement normal empêchant dès lors des flux de transit entre l’Allemagne et la Belgique ou la France. A noter encore qu’un projet est en cours pour coupler les réseaux de transport de Creos et d’Elia moyennant un transformateur déphaseur.</p><p style="text-align:justify;">En l’absence d’installations de production sur le réseau de transport, les besoins d’électricité de la zone de réglage luxembourgeoise sont en grande partie couverts par des importations en provenance de l’Allemagne. Les échanges énergétiques avec l’Allemagne se font à travers des nominations transfrontalières entre la zone de réglage d’Amprion et la zone de réglage luxembourgeoise.</p><p style="text-align:justify;">Au réseau de transport luxembourgeois sont raccordés les cinq réseaux de distribution dont celui de Creos qui couvre tout le pays à l’exception des communes de Diekirch, Esch-sur-Alzette, Ettelbruck et Mersch qui disposent chacune de son propre gestionnaire de réseaux. Alors que le réseau de transport est exploité à une tension de 220 kV, les réseaux de distribution le sont à 65 kV (haute tension), 20kV (moyenne tension) ou 400V (basse tension). Un raccordement standard en basse tension permet une intensité de 40A par phase. Des raccordements jusqu’à 100A peuvent être réalisés en basse tension (en fonction des puissances disponibles).</p><h2>Qualité technique</h2><p style="text-align:justify;">Les gestionnaires de réseau de distribution font un suivi de la qualité technique conformément aux dispositions du <a href="http://www.legilux.public.lu/leg/a/archives/2011/0122/2011A1820A.html" target="_blank">règlement E11/26/ILR du 20 mai 2011</a> sur les modalités concernant la mesure et la documentation de la qualité de l’électricité. Les indicateurs y relatifs montrent une bonne qualité par rapport aux autres Etats membres de l’Union européenne, notamment en termes de disponibilité et durée d’interruptions.</p>Aspects techniques du réseau